Accueil > Villages > L'Estréchure

L'Estréchure ou le passage étroit

Commune de la Vallée Borgne en Cévennes


armoiries de l'Estréchure Armorial :
d'azur à un Saint-Martin à cheval d'or

Population : 175 habitants
Superficie : 1 860 ha
Altitude : de 305 m (village) à 700 m

carte de la vallée Borgne

Services

Mairie de L'Estréchure :
tél 04 66 83 91 08
fax 04 66 92 06 03

Ouverture au public :
lundi, de 13h30 à 17h30
mardi, de 8h à 12h
mercredi, de 10h à 12h30
vendredi, de 8h à 12h

- Poste
- Ecole primaire
- Epicerie, dépôt de pain
- Boucher & poissonnier itinérants
- Bar-Presse
- Auberges
- Bar Presse Petite restauration
- Artisans
- Produits du terroir et agriculture biologique
- Eleveurs caprin et ovin biologique
- Services médicaux infirmiers
- Gîtes



mairie école de L'Estréchure
mairie - école




Étymologie
Estréchure : vient du mot patois estrech, étroit

Manse : propriété agricole d'un seul tenant




Evolution
de la population
Année Habitants
1688
1807
1847
1881
1910
1914
2003
2008
2011
485
503
603
583
580
140
144
170
175
En arrivant de St-Jean du Gard, L'Estréchure est le premier "village-rue" de la Vallée Borgne qui offre aux passants ses maisons accolées de part et d'autre de la route, avec ses fontaines, typique en pays cévenol.

L'Estréchure en Cévennes Anciennement paroisse de St-Martin de Corconnac, c'est avec la construction du nouveau réseau routier, en 1873, que le siège de la commune s'est déplacé en fond de vallée et deviendra L'Estréchure.

Le site de Corconnac serait d'origine gallo-romaine, et le toponyme Curconnacus, attribué à un domaine romain, témoigne d'une existence très ancienne.
fontaine à L'Estréchure
porte de l'église St-Martin de Corconnac église romane de St-Martin de Corconnac À l'époque médiévale,
l'église St-Martin de Corconnac fut construite sur un éperon dominant une boucle du Gardon ; vous y accèderez par la D 39 reliant L'Estréchure à Lasalle.

< église Saint-Martin de Corconnac

Comme partout ailleurs dans la vallée, L'habitat est dispersé et de nombreux hameaux sont nichés sur les pentes des montagnes environnantes. Le Mont Liron, appelé Fageas (1185 m), domine le hameau de Millerines.

L'Estréchure vue aérienne Par le passé, la population a connu une forte expansion au XIXe siècle avec pour moteur économique la soie (deux filatures de 1910 à 1913), et la polyculture vivrière (châtaignes, céréales, bois, vigne, élevage). Commerces et artisanats prospéraient.

Mais le village connaîtra un fort déclin au XXe : concurrence des soies étrangères, crise agricole, fermeture des commerces, départ des jeunes vers la ville... tout en restant très attachés à leurs maisons, à leurs terres. C'est là un élément marquant du caractère cévenol que l'on peut rapprocher de la culture que le protestantisme a forgé.

fontaine sur la place
fontaine sur la place
L'Estréchure en Cévennes
rue au printemps
temple de l'Estréchure
temple protestant

Sans doute aujourd'hui, la vie à L'Estréchure n'est-elle pas plus aisée qu'ailleurs, néanmoins la volonté de revivre ici est très forte, comme en témoignent l'installation de jeunes foyers, la fréquentation de la classe par des jeunes enfants de grande section de maternelle et de cours préparatoire, dans le cadre du regroupement pédagogique, la réhabilitation de logements pour des résidents à l'année, le retour au pays de jeunes retraités, ou l'animation du village, et les magnifiques devants de portes fleuris au printemps.

Dans le village, vous remarquerez son temple,
sa Mairie-école, son monument aux morts, son horloge datant de 1922, les deux fontaines municipales prodiguant une eau de source fraîche et d'excellente qualité, créées lorsqu'il fallut alimenter autrefois le village en eau, ainsi que deux anciennes filatures transformées en maisons d'habitation.
treille en Cévennes
une treille devant l'ancienne
filature au coeur du village

 

Accueil  |  Balades  |  Villages  |  Vivre au pays  |  Hébergement / restauration  |  Cartes, accès  |  Haut de page

Villages : Intercommunalité  |  St-André de Valborgne  |  Les Plantiers  |  Saumane  |  L'Estréchure  |  Peyrolles

Site officiel de la Vallée Borgne - Tous droits de reproduction réservés © Armoise -  Informations légales