Le hameau d'Auzillargues

imprimer

retour


Avant la construction du réseau des routes de fond de vallée, Auzillargues était une étape sur la voie très fréquentée venant de Valleraugue et de l'Aigoual, en passant par Saint-Marcel de Fontfouillouse en direction du Val Francesque (Vallée Française).
C'était un "grenier à châtaignes" en 1649, et le hameau qui possédait une auberge abritait à ce moment-là une vingtaine de familles. Il n'y en a plus que deux aujourd'hui, dont un apiculteur et un éleveur qui confectionne un excellent fromage de brebis.
Durant la guerre des camisards, le hameau était devenu le repaire de fugitifs chassés de leurs maisons par le grand brûlement des Hautes-Cévennes.
Au cours d'une opération de ratissage, à l'aube du 12 janvier 1704, le brigadier Planque investit Auzillargues.
Les 150 prisonniers arrêtés (dont beaucoup d'habitants de Gabriac) furent parqués dans l'église de Saint-André de Valborgne, et une trentaine d'entre eux furent exécutés et les corps jetés dans le Gardon.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise



une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes