Les crues du Gardon dans la Vallée Borgne

imprimer

retour


Les entrées maritimes du Golfe du Lion dont les nuages viennent buter sur les reliefs cévenols, s'accumulent, et provoquent de forts orages. Les ruisseaux se transforment en torrents impétueux, l'eau déferle rapidement sur les pentes et viennent grossir le Gardon charriant arbres déracinés et terre arrachée à la montagne, créant de gros dégâts, détruisant tout sur son passage : ponts, rives, jardins, mais aussi constructions.
Le phénomène des crues est récurrent dans la vallée Borgne et des inondations désastreuses ont été recensées en 1790, 1826, 1848, 1890 1891, 1900, 1907, 1958 et 2002.
Le régime des cours d'eau cévenols donne des débits allant d'un extrême à l'autre, entre les périodes de sécheresse et les périodes où l'intensité des précipitations peut être exceptionnelle.
La maîtrise de l'eau a toujours été un problème capital dans les Cévennes.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise



une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes