Drailles et transhumance en Cévennes

imprimer

retour


Les drailles, qui pour certains auraient été créées naturellement par les ovins avant leur domestication, ont été ensuite des voies de de transhumance organisées ainsi que des voies de communication beaucoup plus fréquentées qu'on ne l'imagine à l'heure actuelle, quand le temps marchait au pas de l'homme et du mulet.
Elles étaient très fréquentées par les troupeaux venant du Bas-Languedoc et se rendant dans la Margeride et l'Aubrac.

Les drailles empruntent toujours le chemin le plus direct qui suit les crêtes des chaînes montagneuses, évitant autant que possible de descendre dans le fond des vallées. Sur cette grande voie de communication nord-sud venaient se greffer des drailles secondaires, orientées est-ouest, montant des vallées.

Aujourd'hui, les troupeaux de moutons transhumants montent à la mi-juin, et le retour se fait début septembre.
Les mères et les meneurs portent les jolis pompons de laine colorés et des sonnailles. Le folklore et la tradition perdurent même si le troupeau a diminué.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise



une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes