Les "faïsses" ou "bancels" en Cévennes

imprimer

retour


Les mas et hameaux, implantés en fond de vallée ou accrochés à mi-pente à proximité d'un point d'eau, sont entourés d'un étagement de faïsses, présentes aussi sur des milliers d'hectares de châtaigneraie, bien visibles en hiver quand les arbres sont dénudés. Régulièrement entretenues, ces faïsses portèrent autrefois des céréales, vignes, mûriers, fruitiers et accueillent encore aujourd'hui quelques potagers et petits prés.
Pour construire ces ouvrages, les hommes ont su exploiter au maximum les ressources géologiques locales pour extraire et utiliser les matériaux à proximité.

Aujourd'hui, les surfaces cultivées ont bien diminué, et le plus souvent sont enfouies sous des ronces, genêts, chênes verts et bouscas - châtaigniers non greffés - prélude à la reconquête par la forêt. Les murettes s'éboulent d'orage en orage sans plus être relevées. La végétation est en train de reconquérir la montagne d'année en année. Et les inondations de septembre 2002 sont une sorte de point de non retour, car désormais les précipitations violentes provoqueront des éboulements des terres libérées vers le bas de la vallée.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise



une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes