Deux hameaux de L'Estréchure chargés d'Histoire

imprimer

retour


Millerines
Si une soixantaine d'habitants y vivaient en 1610, il n'en reste plus qu'une dizaine aujourd'hui à l'année.
L'isolement du hameau et son voisinage avec la draille et avec le croisement important du col de l'Asclier, ont donné à Millerines une aptitude particulièrement favorable à la résistance religieuse après la Révocation de l'Edit de Nantes.
C'est là que commencera le temps des prédicants dans les nombreuses assemblées tenues dans la montagne du Liron, au sommet de laquelle les Camisards scrutèrent l'horizon.

La Valmy
Le hameau de la Valmy fut lui aussi marqué par la guerre des Camisards. C'était une voie de refuge et de passage entre le Val Borgne et le Val Francesque (Vallée Française) d'une part, et la zone de la Falguière (Saint-Jean du Gard) d'autre part, mais aussi lors de la dernière guerre, un lieu d'accueil des maquisards.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise



une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes