La bataille du pont de Saumane, 30 mars 1703

imprimer

retour


Le brigadier de Julien à la tête de 500 soldats du roi, investit Saumane, le 30 Mars 1703, et comptait surprendre un rassemblement de camisards qui s'étaient retirés dans la nuit.
En représailles, de Julien donna l'ordre de piller, brûler, mais ses opérations furent interrompues par un retour offensif des camisards qui voulaient délivrer les prisonniers parqués dans une maison à côté du pont.
Après le combat dit du pont de Saumane, le brigadier de Julien donna l'ordre de mise à sac et d'incendie. Il reprit la route prématurément en menant avec lui 265 prisonniers qui furent déportés vers Perpignan. En réalité, il emmenait 2/3 de malheureux Saumanois et 1/3 d'habitants de Saint-Martin de Corconnac, puisque à cette époque une partie de Saumane appartenait à la paroisse de Saint-Martin de Corconnac.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise



une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes