Le déclin de la soie en Cévennes

imprimer

retour


La graine du bombyx (larve d'un papillon) est infestée par l'épizootie. Pour lutter contre le fléau, des sériciculteurs s'organisèrent pour importer des graines de vers à soie saines de Turquie et d'Asie en attendant que Pasteur trouve, en 1869, une méthode pour sélectionner des oeufs sains.
Mais l'élevage ne connut plus sa superbe d'antan, malgré le soutien des pouvoirs publics à la fin du XIXe siècle, car l'habitude était prise d'importer de Chine et du Japon la soie moins chère.
Après la dernière guerre, l'arrivée des textiles synthétiques supplanta définitivement la soie produite en Cévennes.
Les unes après les autres, les filatures fermeront, celle de Saint-André en 1954, puis celle de l'Estréchure, de Saumane. En 1965, la dernière filature fermera à Saint-Jean du Gard.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise



une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes