Église Saint-Flour du Pompidou
église romane en Cévennes

imprimer

retour

Église Saint-Flour du Pompidou


église Saint-Flour du Pompidou Inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1956.
Au nord du Village, à 1 km environ.

Le cartulaire de la cathédrale Notre-Dame de Nîmes signale, dès 984, la construction d'une église sur le domaine de Pompelano, antérieure à l'église actuelle. En 1365, le pape Urbain V la rattache au chapitre de Quézac.
Abandonnée à la Révolution, elle est aujourd'hui propriété du département, lieu de concert et d'enregistrement en raison de sa qualité acoustique exceptionnelle, animée par l'association Les Amis de l'Eglise de Saint-Flour.
L'édifice originel du XIIe présentait : une nef unique en berceau brisé, précédée par une travée de chœur se terminant par une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four, aujourd'hui éclairée par trois baies. On y accède par un vaste portail en plein-cintre méridional. Remarquez la baie romane située au-dessus du portail avec sa fente étroite, à ébrasement intérieur, surmontée de quatre arcs successifs formant gradins.
Diverses adjonctions ont modifié le plan simple de l'édifice. La chapelle nord est du XVe siècle, voûtée d'une croisée d'ogives reposant sur quatre culots sculptés (dont un représente les armoiries des Grimoard, famille d'Urbain V) avec au centre une belle clef de voûte pendante. Deux chapelles nord-ouest et sud remontent au XVIe. L'ensemble reste homogène par l'emploi du même calcaire local en blocs taillés et assisés, avec des marques de tailleurs de pierres.
Le porche en profonde arcade en plein cintre a été plaqué contre le portail roman. Il est orné entre autres du blason de Gilles de Montgros qui a fondé la chapelle nord ouest.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise



une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes