Église Saint-Marcel de Fontfouillouse
Les Plantiers

imprimer

retour

Église St-Marcel de Fontfouillouse, Les Plantiers


église St-Marcel de Fontfouillouse Inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1986.
Accès à pied par un chemin raide et étroit, à 2 km du village, en voiture par une piste à partir de la D 193.
Elle est mentionnée dans le cartulaire du prieuré Notre-Dame du Bonheur en 1249.

Le gros oeuvre paraît avoir été édifié en trois étapes entre 1100 à 1200, utilisant le schiste, remarquablement appareillé, sans aucun décor sculpté : d'abord l'abside semi-circulaire voûtée d'un cul de four et de la travée de chœur, puis la nef voûtée en berceau brisé à deux travées et enfin une grande chapelle méridionale dont l'arc d'entrée est consolidé aujourd'hui par un pilier en béton.
En 1503, furent ajoutées deux chapelles au nord (disparues) et un clocher-tour au sud dont le porche d'entrée voûté en berceau, utilise la fraidonite, pierre dure se prêtant bien à la sculpture. Les étages sont ornées de baies. Sur la façade du clocher à hauteur du premier étage, un cartouche rectangulaire surmontée d'un cadran solaire indique la date de construction du clocher et porte les monogrammes du Christ et de la Vierge.
L'histoire du bâtiment est mouvementée. Lorsque la vallée Borgne devint protestante en majorité, l'église de Saint-Marcel de Fontfouillouse a pu être utilisée pour le culte protestant jusqu'à la construction d'un temple situé dans le hameau des Plantiers, comme ce fut un cas général.
Après la Révocation de l'Edit de Nantes, le temple fut détruit et les protestants, obligés désormais d'assister à la messe, réinvestirent l'église qui s'avéra trop petite.
Lors de la révolte des Camisards, elle fut incendiée en 1702 et reprit du service vers 1723 pour cesser définitivement en 1794.
Suivit une longue période d'abandon où elle subit quelques déprédations.
Les pouvoirs publics s'intéresseront à sa rénovation dans les années 1970 et 2001.
Tous droits de reproduction réservés © Armoise


une vallée pour les vacances en Cévennes une vallée cévenole dans le Gard
tourisme vert et vacances en Cévennes